Chercheurs d'emploi : ne vous forcez plus à rentrer dans des carrés !

 

Vous avez déjà essayé de faire rentrer un triangle dans un carré ? Même lorsque vous étiez petit(e) ?

Vous savez ce jeu d'enfants avec toutes ces formes géométriques qu'il faut faire rentrer dans une boîte. Elle était souvent jaune cette boîte. Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs... - est-ce vraiment important Roseline ? -

Bref. Je parie que vous l'avez déjà fait. Par mégarde ou par curiosité. Oui vous avez déjà essayé de faire rentrer un rond ou un triangle dans un carré.

 

Et alors ? Verdict ? Réussissiez-vous cet exploit ? Ce triangle dans le carré ?

Je ne vous pose pas la question par hasard. La raison est qu'en réalité, j'observe tous les jours des personnes en train de faire ce jeu tordu. 

 

Lectrice : "Mais de quoi parle-t-elle ?"

Lecteur : "Elle a changé depuis qu'elle a plus de lecteurs. Tu ne trouves pas ?"

Lectrice : "La visibilité lui ait monté à la tête ! Ahah"

 

Détrompez-vous, je suis très lucide. Très lucide sur ce que je vois. Ce que j'observe.

Lorsque je me promène dans la rue. Lorsque je suis en réunion avec les membres d'une Direction. Lorsque je lis des CV de chercheurs d'emploi. Lorsque j'observe le Responsable Recrutement en entretien avec une candidate.

"C'est la même chanson" comme dirait l'autre avec ses Clodettes. Je ne vois que des triangles essayant de rentrer dans des carrés.

Vous êtes les TRIANGLES.

Les chercheurs d'emploi, les salariés, les candidats, les stagiaires, les alternants, les seniors. Tous des triangles. A chacun sa forme de triangle. Vous êtes des personnes un peu folles, particulières, uniques. Parfois pleines d'incohérence, d'imprévisibilité, d'imperfection, de contradiction. Vous avez envie de froid le matin, de chaleur le soir.

Vous êtes à l'image des triangles. Et non des carrés.

 

Les carrés sont toutes ces choses droites, lisses, prévisibles et contrôlables. Toutes ces choses qui fonctionnent d'une seule et même manière. Toutes ces choses qui ne dérogent pas à la règle. Cette fameuse règle datant du XVIIème siècle. Cette fameuse règle qui ne sort de nulle part mais qu'on doit appliquer parce que.... Parce que c'est LA règle !

Tiens ça me fait penser à Mai 2016. L'époque où je postulais à des offres d'emploi dans le secteur public. Ministère, administration publique, Caisse nationale de santé... Hyper sexy quoi ! Je me rappelle avoir postulé à plusieurs offres d'emploi pour être chargée de RH dans des mairies.

Je me souviens d'un processus de candidature sur Internet qui était loooong. Et chiant.

1

 

Il me demandait 10000 questions personnelles. Même à un date on ne pose pas autant de questions ! Je devais écrire mes réponses manuellement dans plusieurs cases. Puis vient la page pour déposer son CV. Et là je me demande "pourquoi me demander d'écrire tout un tas d'informations si c'est pour déposer mon CV 2 min après ?". Aujourd'hui, je comprends que leur Applicant Tracking System (ATS) était nul... Ou peut-être qu'ils n'avaient pas d'ATS...

Vient le plus fun de l'histoire - le plus triste plutôt - Arrivée à la 3ème et dernière étape on me demande d'écrire une LM manuscrite et de l'envoyer par voie postale au Directeur M. X de la Mairie.

Sourire jaune.

Oui certaines entreprises et administrations demandent aux candidats d'écrire une LM manuscrite et de l'envoyer par courrier. Tout ça après avoir fait sa candidature sur un site internet... Ne cherchez même pas l'erreur, elle est aussi visible qu'un point blanc sur une toile noire. 

Nous sommes à l'ère du numérique, de la communication virtuelle, du mail, de la visio-conférence, de WhatsApp, de Linkedin et quelqu'un vous demande ça ? D'ailleurs, ce n'était pas une simple demande, c'était une condition obligatoire pour être prise en entretien. Il était bel et bien stipulé "seuls les dossiers complets seront traités par le recruteur". 

 

Que faire ? Deux possibilités s'offraient à moi.

 

1.  Rentrer dans ce carré ridicule ! 

Respecter cette règle qui n'avait aucun sens ! Respecter cette règle que cette organisation imposait à tous les chercheurs d'emploi. Respecter cette règle et faire comme tout le monde. Prendre une feuille, un stylo... "Cher Monsieur le Directeur...". "Je vous prie d'agréer Monsieur X mes salutations..." Vous connaissez la suite !

Avec ça, j'aurais plus de chance de rencontrer le recruteur ! Bon, je perds du temps, de l'argent (papier, enveloppe, timbre tout ça tout ça), de l'enthousiasme, de la motivation mais bon...

Autre solution ?

 

2.  Respecter le triangle que je suis !

Envoyer ch*** - oups envoyer promener - cette règle totalement RIDICULE ! C'est typiquement les règles d'antan dont je vous parlais plus haut. On vous demande une LM manuscrite alors que vous pouvez l'envoyer par mail. Mais pourquoi ? Pour une analyse auprès d'une medium ? Ou pour une analyse graphologique ?

Mon écriture n'est pas très lisible. Voire pas du tout. Elle est tellement penchée que la graphologue aurait démissionné à la simple vue de ma LM manuscrite.

2

 

Qu'ai-je fait d'après vous ? Je n'ai pas essayé de rentrer dans ce carré. Hyper inconfortable pour ma personne. J'ai dit NON. Je n'ai pas envoyé de LM manuscrite.

OK j'ai raté une opportunité professionnelle. J'ai raté LA chance de rencontrer le Dieu Recruteur - oups j'oublie la Déesse Recruteuse - de cette organisation. J'ai raté l'opportunité d'avoir un CDI. Mais vous savez quoi ? J'ai raté un environnement de travail où des règles dénuées de sens perdurent. J'ai raté un environnement où la coutume est reine ! J'ai raté une organisation où la prise de risque et la remise en question sont absentes des comités de direction.

J'ai raté une organisation qui ne me convenait pas ! Alors tant mieux !

 

Plaire à tout prix au recruteur : mauvaise idée ! 

 

Dans notre société, il y a des pensées qui ont la vie dure. Si je vous demande là tout de suite : que feriez-vous pour plaire à votre interlocuteur ?

 

Imaginez-vous à une soirée. Vous faites la connaissance d'un jeune homme - ou d'une jeune femme -. Vous discutez avec lui (elle). Tout en l'écoutant, vous l'observez. Vous le (la) trouvez charmant(e). Cette personne a du charisme, elle est agréable à entendre. Surtout à regarder. Vous êtes sous le charme. Et vous espérez une réciprocité.

Vous agissez tel que vous êtes. Vous ne changez rien. Si ce n'est que vous souriez un peu plus.

Ou bien vous agissez comme votre interlocuteur. Vous mimez ces gestes, sa façon de parler. Vous allez jusqu'à même répéter les dires de votre bel (belle) interlocuteur(trice).

 

Interlocuteur sexy : "Je suis un passionné de chiffres. J'en ai d'ailleurs fait mon métier. Je suis statisticien. Je fais de l'actuariat dans une grande banque française."

Vous : "Ah c'est marrant moi aussi j'adore les chiffres - qu'est-ce que je dis ? Je ne sais même pas faire une multiplication de tête ! - Ça a l'air intéressant l'actuariat ! J'étais biologiste mais là je pense faire une reconversion professionnelle pour travailler en Banque également - Mais n'importe quoi ! Je veux faire de la cuisine, mais pourquoi ai-je dit ça ?!!! -

Interlocuteur sexy : "Ah oui c'est vrai ? Ça fait un point en commun. Tu veux te former à quel métier en Banque ?"

Vous : "Alors oui... Il y a beaucoup de choses qui m'intéressent. Tu sais les chiffres mènent à tout... Hum. Ah excuse-moi j'ai un appel urgent à passer. J'arrive de suite..." 

 

Bruh. Mauvaise idée.

 

Faites-vous partie des 90% à faire et dire comme votre interlocuteur ?

Faites-vous partie de ceux qui calquent leur comportement sur celui du recruteur ? 

Vous avez tort. Cette stratégie est nulle !

 

Rentrer dans le carré fixé par le recruteur n'est pas du tout une bonne idée !

  • Vous n'aimez pas les LM, vous trouvez que ça sert à rien. OK. Alors pourquoi continuez-vous à en écrire et à en envoyer aux recruteurs ? 
  • Vous n'aimez pas les tailleurs noirs parce que c'est moche. Well. Pourquoi continuez-vous d'en porter pour aller en entretien ?
  • Vous en avez marre de postuler sur les sites internet des entreprises. Pourquoi ne pas contacter directement le recruteur sur Linkedin ?
  • Vous avez un mauvais échange avec un recruteur en entretien. Pourquoi ne pas mettre fin au processus de recrutement et dire STOP ?

Libre à vous de proposer des alternatives plus en accord avec votre personnalité. Libre à vous d'envoyer un portfolio, un CV vidéo, un book de vos réalisations plutôt qu'une LM sans saveur... Libre à vous de porter une chemise rose, jaune ou violette le jour de l'entretien.

 

Encore aujourd'hui, je refuse de postuler à une offre d'emploi sans connaitre l'entreprise ni le nom du recruteur ! Je fuis toutes les candidatures sur les sites des entreprises. Encore une fois, je n'ai pas envie de perdre mon temps à remplir 10000 informations. Aucune envie d'être un numéro de plus dans la base de données des candidats. D'ailleurs, ce n'est pas un réflexe de piocher dans la "vieille" pile de CV lorsqu'on est recruteur...

Depuis je cherche systématiquement les coordonnées du recruteur ou de l'employeur. Je fais du sourcing inversé. Pour trouver les adresses mail, j'utilise des outils de sourcing. Et bien sûr ça marche ! J'ai 2 fois plus de retours à mes candidatures.

 

" Rien d'audacieux n'existe sans la désobéissance à des règles " (Jean Cocteau) 

 

La peur de déplaire le recruteur vous empêche de libérer votre créativité. C'est dommage parce que c'est cette créativité, cette originalité qui vous permet de sortir de la masse, de sortir du troupeau de candidats.

3

 

Vous vous trompez d'objectif : ne cherchez pas à plaire au recruteur ! Cherchez à surprendre le recruteur ! Le recruteur surpris vous remarquera et se souviendra de vous !

Juillet 2018 j'ai été recontactée par un recruteur qui m'avait recalé en entretien l'année dernière. Il a lu mon article piquant sur les offres d'emploi dans lequel je critique les pratiques des recruteurs. Le mec aurait pu détesté mon article ! Il aurait pu me dire "Mais c'est qui celle-là ? Pour qui elle se prend ?" Et bien il m'a proposé un poste en CDI en Communication RH au sein de sa boîte.

J'ai dit NON à cette peur de déplaire. Je me suis écoutée, je me suis librement exprimée. J'ai suivi mes envies, j'ai proposé quelque chose de différent et ça a plu. Je suis venue telle que je suis. Il n'y a pas que chez McDo où vous pouvez le faire !

 

Quand on force trop, ça fait mal...

 

Un triangle ne rentre pas dans un carré. Mais en forçant, ça peut le faire. C'est là que ça devient douloureux, désagréable. Comme une épine dans le pied. Cela vous gêne mais vous continuez à marcher.

Je suis un triangle qui a trop forcé pour rentrer dans les carrés. A un moment de ma vie professionnelle, j'ai accepté des choses qui ne me correspondaient pas. Et je suis tombée dans le piège de la Marque Employeur d'une entreprise fun et attrayante sur le papier. Alors que ses pratiques étaient mortifères...

L'entreprise est coupable. Mais je suis aussi responsable.

Si j'avais écouté ma conscience, si j'avais été pleinement moi, je serai partie dès la première semaine. Dès le départ, j'ai su que les pratiques managériales allaient à l'encontre de mes valeurs. J'ai su très tôt que le manque d'autonomie et de prise de décision allaient me saouler !

J'ai fait comme si j'étais un carré parmi les carrés. Vu de l'extérieur, ma situation n'était pas mal. C'était mieux que rien comme disaient mes proches :

  • J'avais un travail. Bye-bye le chômage !
  • Je n'avais plus à rechercher un emploi pendant des heures...
  • Je travaillais sur Paris
  • J'avais de l'argent qui rentrait dans mon compte bancaire - Money Money -
  • J'avais une expérience de plus en RH
  • J'étais "en poste" sur Linkedin aux yeux de tous !

En réalité je ne me sentais pas à ma place. Tous les matins je faisais la gueule et j'attendais 18h30 avec impatience ! Tous les jours j'étais dégoutée de mon travail et de l'environnement dans lequel je bossais. L'objectif de trouver un emploi était atteint. Mais l'objectif d'être épanoui ?

Plaire à tout prix au recruteur vous permet d'avoir un job plus facilement. Donc d'atteindre votre objectif à court terme. Mais il ne vous assure pas d'être épanoui(e) au travail, d'évoluer comme vous le souhaitez au sein de cette entreprise. Il ne vous assure pas de vous entendre avec votre futur manager. Il ne vous assure pas une pleine intégration au sein de l'entreprise.

 

89% des entretiens de recrutement sont ratés en raison d'un non alignement entre la personnalité du candidat et la culture d'entreprise (LeaderShip IQ) 

 

Se forcer à rentrer dans des cases qui ne vous conviennent pas vous expose à de grands risques sur le long terme : déception, stress, déprime, baisse de l'estime de soi, méfiance envers les autres, troubles du comportement, schizophrénie... Vous pensez réellement que jongler entre personnalité de façade et vraie personnalité n'a aucune incidence sur votre santé mentale et physique ?

 

Et si vous suiviez vos propres règles ? 

 

Vous l'avez compris, la pire stratégie est de faire exactement ce que le recruteur vous demande de faire. Premièrement, vous vous faites du mal et deuxièmement, vous ne sortez pas du lot. Vous ne pouvez donc pas taper dans l’œil du recruteur...

Vous voulez la recette pour vous démarquer des autres candidats ?

 

Première étape : Qui suis-je ?

C'est la première question à se poser. Cela paraît simple mais ça ne l'est pas du tout... Rare sont ceux à faire une telle introspection.. Vous devez dresser un portrait global de votre personnalité, de vos qualités et défauts, de vos forces et faiblesses. Cet exercice vous permettra de mieux vous connaitre et de repérer vos atouts, vos avantages concurrentiels. Aidez-vous des différents tests de personnalité (MBTI, Big Five etc.) et analysez-vous durant une journée. Que faites-vous ? A quoi pensez-vous ? Comment faites-vous les choses ? Votre journée vous révélera des choses sur votre personnalité.

 

Deuxième étape : qu'ai-je envie de faire ?

Avec cette deuxième question, vous vous recentrez sur vous - Hop on oublie le recruteur ! - Vous vous reconnectez à vos envies et à votre personnalité. Ainsi, vous reprenez les rênes de votre recherche d'emploi !

Vous préférez la qualité à la quantité ? Vous n'êtes intéressé(e) que par une seule entreprise ? Très bien. Concentrez-vous sur cette entreprise. Écoutez votre intuition. Rien ne sert d'envoyer 10000 CV à 10000 entreprises parce que la conseillère Pôle Emploi a dit de le faire...

 

Un candidat qui envoie son CV à tous les recruteurs de la planète n'intéresse personne... 

 

Nous ne sommes pas bêtes. Ça se sent à des kilomètres lorsque vous n'êtes pas réellement intéressé(e) par notre entreprise ou par le poste.

 

Troisième étape : DO IT !

Passez à l'action. Agissez ! Essayez une nouvelle méthode de candidature et voyez les résultats. Envoyez ce CV hyper original pendant un mois. Et faites le point sur les résultats obtenus.

Je lis actuellement une auteure très inspirante : Lyvia Cairo. Son ouvrage Être soi suffit : créer sa vie en étant soi est une vraie pépite ! A chaque page tournée, je comprends qu'il vaut mieux agir puis réfléchir pendant 10 ans. Et non l'inverse - ce que nous faisons à tort -. C'est un très bon bouquin qui aide à voir les choses sous un angle différent.

Il n'y a donc pas de secret : le meilleur moyen de savoir si ça fonctionne c'est de le faire ! 

Vous souhaitez aller encore plus loin ?

Vous souhaitez des astuces concrètes pour sortir de la masse ?

Vous souhaitez être conseillé(e) par une personne qui a trouvé 1 job sur Linkedin sans postuler ? - Oui oui c'est bien moi -

J'organise en Septembre à Paris mon 1er atelier "Pas de Blabla RH" à destination des chercheurs qui souhaitent proposer quelque chose de différent aux recruteurs.

Le thème est : "Comment sortir du troupeau et se démarquer des autres candidats ?"Vous en avez marre d'être invisible ? Alors cet événement est fait pour vous !

Au programme :

  • Contrôler ses peurs
  • Comment créer vos propres règles ?
  • Cas pratiques de chercheurs d'emploi qui ont trouvé 1 emploi en OSANT !
  • Exercices à tester chez soi !

Je vous garantis qu'il y aura des échanges, des astuces, des confessions, des friandises. Et surtout le plus important : 0% langue de bois ! 0% blabla RH.

Je le laisse aux conseillères Pôle Emploi ! ;)

 

Qu'attendez-vous pour réenchanter votre recherche d'emploi ?

Plus d'infos sur l'atelier ? Envoyez-moi un petit ou grand mail à : rhquivousveutdubien@gmail.com

 

Vous avez aimé ce dessert 0% langue de bois ? ^^ Vous aimerez sûrement : Pourquoi les recruteurs ne lisent pas vos lettres de motivation ?

 

Retrouvez tous mes articles sur mon blog : http://www.rhquivousveutdubien.com/

 

Voir aussi