Plus personne ne postule à vos offres d'emploi ? Sans blague !

photo

 

Il y a quelques semaines, j'ai osé dire à voix haute ce que la plupart des recruteurs ne veulent pas dire. Nous ne lisons pas les lettres de motivation des candidats.

Pourquoi ? Lisez et vous saurez tout.

Les réactions furent très vives, nombreuses et variées. Beaucoup d'entre vous ont aimé ma transparence, mon ton cash, mon audace et mon pragmatisme. "C'est un vent d'air frais", "un brin de fraicheur", "une bouffée d'oxygène" : ces mots résonnent encore dans ma tête. Cela vous fait du bien de lire une RH s'exprimer sans langue de bois.

D'un autre côté, vous avez été nombreux à pointer du doigt la tristesse de nos offres d'emploi. Ne l'oublions pas, la LM est une réponse à une offre d'emploi écrite par un recruteur.

Lecteur 1 : " Les offres d'emploi sont hyper standardisées "

Lecteur 2 : " On en demande beaucoup aux candidats mais rien n'est fait de l'autre côté pour donner envie d'écrire une LM intéressante "

Lecteur 3 : " Pourquoi la lettre de motivation devrait être personnalisée lorsque l'offre d'emploi est impersonnelle ? "

Lecteur 4 : " Vos offres d'emploi sont fades, trop courtes quand elles ne sont pas un tissu de mensonges ! "

La dernière remarque est un vrai uppercut ! N'importe quel recruteur aurait envie de redonner le coup. Je suis RH, je suis recruteuse mais je le ne ferai pas. Parce que cette personne a raison. Vous avez raison ! Les offres d'emploi sont chiantes à lire. Aussi chiantes qu'un article beauté d'un magazine féminin - Marie Claire pour ne pas citer - 

Eh oui, les recruteurs font aussi des erreurs. Manque de temps, manque d'implication, manque de prise de recul, extrème confiance en soi : autant de choses qui expliquent que nos offres d'emploi sont repoussantes. Contre-productives. Les recruteurs ont complètement oublié l'utilité de l'offre d'emploi. Ils ont oublié - ou n'ont pas compris - que l'offre d'emploi était une invitation à la rencontre du candidat. Ils n'ont pas compris que l'offre d'emploi était un outil de Marque Employeur : un moyen de mettre en valeur ses atouts. 

L'offre d'emploi est un outil de séduction. Comme sur un site de rencontre, votre fiche de présentation doit donner envie 

Oui les candidats ont besoin d'être séduits, convaincus et chouchoutés. Il va donc falloir faire des efforts. Faire plus que poster une offre d'emploi chiante à lire et attendre que les candidats viennent à vous. Le recrutement passif n'a plus sa place en 2018. Même pour les grands groupes très plébiscités : L'Oréal, TF1, Disney, TOTAL. Les candidats sont de plus en plus exigeants et sélectifs. Certains sont prêts à dire NON à ces grands séducteurs du marché du travail.

1

 

Concrètement, qu'est-ce qui cloche dans les offres d'emploi des recruteurs ? Quels sont les ingrédients manquants pour écrire des offres d'emploi séduisantes ? Comment peut-on susciter l'envie des candidats à rejoindre l'entreprise ?

Dur dur de faire tout ça avec une offre d'emploi... Parce qu'elle doit être courte et écrite rapidement. Parce qu'elle doit comporter des infos pas très fun. Mais comment peut-on continuer à critiquer ces candidats quand nous recruteurs, nous ne faisons même pas le minimum syndical ?

 

Fait n°1

" Leader, leader. Nous sommes toujours leader... "

 

" Nous sommes leader sur ce secteur d'activité "

" Nous sommes leader en France "

" Nous sommes leader sur ce produit "

Vous êtes déjà en train de sourire n'est-ce pas... On en arrive même à des absurdités où une entreprise absente du Top 3 au niveau monde et national - donc pas leader - se présente en tant que leader n°4 mondial pour reprendre ses propres mots. Et pourquoi pas leader n°8 mondial de la grande distribution ? On est leader jusqu'au numéro 10 ou 20 ?

Trève de plaisanterie, s'annoncer en tant que leader alors que l'entreprise ne l'est pas est contre-productif ! Cette façon d'édulcorer la réalité provoque de la méfiancechez les candidats. Ils se demanderont : quelles sont les autres choses que l'entreprise essaie d'édulcorer ?". Cette mauvaise habitude est le fruit de plusieurs années de politique de communication mauvaise... Faire comme les concurrents, exposer les mêmes arguments, s'inventer des réussites, ça laisse des traces indélibiles dans la tête.

Vous êtes leader ? C'est bien. Vous n'êtes pas leader ? Ce n'est pas grave. Vous avez sûrement d'autres cordes à votre arc. D'autres atouts à mentionner dans vos offres d'emploi.

  • Vos produits sont d'une très grande qualité ou hyper rares
  • Vous avez des partenariats commerciaux avec des entreprises très renommées
  • Vos clients vous font confiance depuis plus de 15 ans
  • Vous avez gagné des levées de fonds de la part des acteurs Tech (ça me fait penser à la jolie histoire de Welcome to the Jungle)
  • Vos salariés sont fiers de travailler dans votre entreprise
  • Votre communuaté Facebook est réactive et fidèle (c'est le cas pour Michel et Augustin)

Vos succès ne sont pas encore au rendez-vous ? Rien ne vous empêche de parler de vos objectifs pour l'année en cours ou l'année suivante. Votre entreprise est inconnue au bataillon ? Vous pouvez dire que ça ne sera plus le cas dans 2 ans grâce à votre responsable marketing. Votre objectif à court terme sera d'être régulièrement cité dans les médias.

Chiant à lire : " Notre société commercialise un produit très innovant qui révolutionne le marché des Nouvelles Technologies et de la Musique "

Sympa à lire : " Nous ne sommes pas leader du marché mais nous croyons très fortement en notre projet ! Les français ont besoin d'être surpris : nous comptons bien le faire avec notre produit ! "

 

Fait n°2

" Nous écrivons comme si nous étions des robots. Wall-E sort de ce corps ! "

 

"Veuillez adresser votre dossier de candidature avec vos références en pièces jointes"

Avez-vous envie de contacter ce recruteur ? Moi non. Les candidats non plus. Ils auront un a priori négatif à ce stade du processus du recrutement. Ils penseront envoyer leur candidature à la famille Adams. Plus froid tu meurs. Pire, ils penseront que les entretiens de recrutement seront hyper formels : "asseyez-vous et présentez-vous en quelques mots ?" suivi du "pour quelles raisons avez-vous postulé ?" pour finir sur le fameux "vos 3 qualités et défauts". Ils penseront cela à tort ou à raison. Cela serait dommage de montrer cette image froide et hyper-conventionnelle si votre entreprise n'est pas comme ça...

2

On pense à tort que le langage approprié en milieu professionnel est le "parlé robot". Je sais, l'ordinateur est notre meilleur ami au travail ! Mais ce n'est pas pour autant que l'on doit adopter son langage. Un langage froid, neutre, plat, sans aucune émotion. Comme si l'on voulait supprimer toute trace humaine. Vous adresseriez-vous de la même manière au candidat en face-à-face ? 

Rappelez-vous, l'offre d'emploi est une invitation à la rencontre, à l'échange. C'est tout de même plus agréable de lire un texte avec un langage courant, plus parlé et direct. La langue de bois, les candidats n'en peuvent plus... Ils la repèrent à 1000 Km. Et là vous perdez des points !

Je vous invite à mettre de la chaleur humaine dans vos écrits. Ecrivez comme si vous parliez à quelqu'un. Dans une discussion, on marque des signes d'enthousiasme, on est étonné, on pose des questions à son interlocuteur, on cherche à faire sourire l'autre, on fait des notes d'humour... Ainsi, on capte l'attention du candidat. On se démarque de la foule des séducteurs. On donne envie au candidat de poursuivre l'échange avec nous. Et pas un autre.

Chiant à lire : " Dans un environnement multi-société et au sein du service Informatique, le/la chargé.e hotline aura pour objectif de traiter les demandes de support dans un environnement multi-société "

Sympa à lire : " Vous aimez échanger avec plusieurs interlocuteurs de différentes filiales ? Ce poste de chargé.e hotline est fait pour vous ! Vous serez amené.e chaque jour à répondre à toutes les demandes d'assistance "

 

Fait n°3

" Je veux ci, je veux ça... Comme si j'étais à Auchan ! "

 

Aujourd'hui, les offres d'emploi ressemblent à des listes de course. Les critères se démultiplient. On fait face à un recruteur qui fait carrément son marché, il n'y a pas d'autres mots pour le dire ! 

Ahh je suis le maître du monde ! Le Père Noël n'est pas encore passé mais ce n'est pas grave, je vais me faire PLAISIR !!! Je veux donc :

  • un Bac +5 minimum
  • un(e) diplômé(e) d'une école de commerce - c'est la base franchement ! -
  • 5 ans d'expérience dans le même secteur d'activité - stage et alternance non compris ! -
  • ayant déjà réalisé les tâches X, Y, Z de manière continue et ce pendant au moins 3 ans
  • un bilingue anglais - pour envoyer des mails c'est pratique -
  • une maîtrise parfaite d'Excel et du dernier logiciel de paie
  • habitant à moins de 20 minutes de l'entreprise
  • disponible dès la semaine prochaine
  • Rigoureux mais pas trop, réactif mais pas trop, polyvalent mais pas trop
  • Sympatique tous les jours, toutes les heures, toutes les minutes

" Voilà j'ai tout ce qu'il me faut ! Ma liste de courses est prête ! Auchan j'arrive !! "

Dit-il ce recruteur avec un grand sourire au visage...

3

C'est bien beau de rédiger une loooooongue liste de tâches, de compétences, de pré-requis. Mais ça renvoie l'image d'un recruteur capricieux. Une sorte d'enfant gâté totalement déconnecté de la réalité et du marché du travail. Peu de candidats peuvent se vanter d'être bilingue en anglais. Et ceux qui habitent à moins de 20 minutes de l'entreprise, ça ne court pas les rues... 

Chers recruteurs, chers recruteuses, il faut mettre un peu ses intérêts de côté et se concentrer sur les intérêts de vos candidats. Mettez-vous à leur place : on leur demande tout un tas de choses sans en expliquer le pourquoi du comment. Vous recherchez une personne bilingue ? Ok mais expliquez pourquoi il vous faut à tout prix ce bilingue !

Vous recherchez un profil expérimenté ayant déjà fait telle mission ? Ok mais justifiez-le en quelques mots : s'agit-il d'un remplacement ? D'une création de poste ? Va-t-il travailler seul ? Est-ce la raison pour laquelle il devra être opérationnel dès le début ? Vos candidats ont besoin de comprendre la personne que vous souhaitez recruter et surtout POURQUOI ce profil et pas un autre !

Chiant à lire : " Personne dynamique, vous aimez le travail en équipe. Vous avez envie de vous investir dans un poste alliant l'expertise produit à la résolution de problèmes orientés métier paie et RH "

Sympa à lire : " Nous ne recherchons pas de mouton à 5 pattes : juste une personne proactive et ingénieuse pour remplacer rapidement une collaboratrice et reprendre les missions de paie. Parce que c'est un besoin urgent, nous privilégions les profils ayant plus de 4 ans d'expérience "

 

Fait n°4

" Je sais ce que je veux mais je ne sais pas ce que je te donne... "

 

C'est marrant comme c'est facile d'écrire ses souhaits de recrutement (je veux ci, je veux ça). Mais c'est tellement difficile de dire ce que vous allez donner en contre-partie aux candidats. Arracher une dent c'est du gâteau à côté de ça !

Vous pensiez que salariat et bénévolat, c'était la même chose ? 

Je suis étonnée de voir le nombre d'offres d'emploi qui ne mentionnent pas les avantages pour le candidat à travailler pour vous. AVEC vous. Mais alors GRAND quid du lieu de travail ? Pourquoi vous ne mettez pas le lieu de travail sur vos offres d'emploi ? Vous voulez savoir où le candidat habite non ? Alors pourquoi le candidat ne devrait-il pas savoir où votre entreprise se situe ? En matière de recrutement, c'est la règle du donnant-donnant. Vous ne pouvez pas continuer à exiger telles informations sans en donner un minimum sur vous.

Il y en a beaucoup des quids. Moi aussi je sais faire des listes - on n'est pas recruteuse pour rien ^^ -

  • Quid de la nature du contrat - CDD, CDI ooh on verra après... -
  • Quid de la durée du contrat
  • Quid du secteur d'activité - BIG UP aux cabinets de recrutement -
  • Quid de l'environnement de travail (open-space, bureau partagé, quartier d'affaires, quartier calme)
  • Quid des membres de l'équipe
  • Quid des conditions de travail - temps plein, temps partiel, 3x8, télétravail -

Bien sûr, il en manque un à ma liste. Essentiel pour les candidats. La fameuse rémunération.

4

Pas plus tard qu'hier, je discutais avec un responsable de recrutement d'une entreprise de la grande distribution. Il me disait fièrement :

Recruteur logique : " Je n'aime pas mentionner la rémunération sur nos offres d'emploi. A ce stade du recrutement, les candidats n'ont pas besoin de savoir ça ! "

Moi : " Ah bon ? Pourtant les candidats postulent à un emploi en contrepartie d'un salaire... "

Recruteur logique : " Oui mais ce n'est pas la peine de le mentionner au tout début. C'est trop tôt. A croire qu'ils ne sont intéressés que par ça..."

Moi : " Eh oui la rémunération est une source de motivation comme une autre ! - Non non ce qui les intéresse, c'est la taille du bureau et la cantine... - 

Si vous voulez attirer des candidats - qui plus est les meilleurs - je vous invite à jouer franc jeu ! Il va falloir sortir la carte de la transparence. Non seulement tout travail mérite salaire. De plus, la rémunération est un véritable levier de motivation et d'attraction des candidats. Vos salaires sont faibles par rapport au marché ? Mentionnez-les tout de même sur chaque offre d'emploi. Vous pouvez contrebalancer ce point faible en parlant des autres avantages économiques et sociaux de votre entreprise : tickets restaurant, primes sur objectifs, intéressement et participation, mutuelle, CE, café et fruits gratuits, crèche d'entreprise etc.

Chiant à lire : " Lieu de travail : confidentiel. Début du contrat : à définir. Rémunération : à négocier "

Sympa à lire : " Vous travaillerez au sein de notre siège social à Courbevoie à compter de Novembre/Décembre 2018. La rémunération pour ce poste est de 27 - 34 K€. La rémunération sera définitivement fixée en fonction du profil du candidat retenu "

 

Fait n°5

" Par mesure de sécurité, nous resterons anonymes comme Daft Punk... "

 

J'ai gardé le meilleur pour la fin ! Le recruteur présente l'entreprise et le poste mais c'est bizarre vous n'avez toujours pas pigé l'offre d'emploi. Pourtant, il en a écrit des lignes, des lignes et des lignes pour vous vendre son entreprise. Rien n'y fait !

Qu'est-ce que l'entreprise vend concrètement ? Aucune idée.

Pourquoi l'entreprise a besoin de recruter quelqu'un ? Pfff. Alors là.

Quels sont les avantages et contraintes de cet emploi ? Silence.

En fait j'ai compris pourquoi le recruteur ne parle pas de son entreprise dans son offre d'emploi. J'ai compris pourquoi il se prend pour le 3ème Daft Punk ! Il ne veut pas ouvrir les portes de l'entreprise à n'importe qui. C'est la peur qui le guide. La peur des critiques négatives. La peur de déplaire. La peur que des infos soient utilisées contre son entreprise. La peur d'être différent des autres. Un peu comme les candidats finalement...

Rester anonyme c'est se mettre une balle dans le pied ! 

Verrouiller les portes de l'entreprise avant même de rencontrer les candidats ? Très mauvaise idée. C'est le meilleur moyen de faire fuir vos postulants. Vos critères de recrutement sont plus élevés ? Idem pour les candidats. Vous souhaitez comprendre le candidat, sa personnalité, son univers avant même de l'inviter en entretien ? Idem pour le candidat. Vous ne voulez pas vous tromper de personne ? Idem pour le candidat. 

 

En conclusion 

 

Parce que je veux votre bien, j'ai 3 conseils pour vous, chers recruteurs, chères recruteuses :

  • N'ayez pas peur de raconter votre histoire !

Oubliez l'anonymat ! Racontez votre histoire en évoquant le choix du nom de votre société, les dates clés, les acteurs internes, la stratégie commerciale et de recrutement à court terme, les événements que vous organisez, les membres de l'équipe...

5

 

  • Vous pouvez être VRAIS et authenthiques !

Rien ne sert de mentir ! C'est bien ce que vous conseillez à vos candidats non ? A mon tour de vous conseiller d'aller plus loin en racontant le dernier échec que votre entreprise a rencontré. Un client qui n'a pas renouvelé son contrat ? Une levée de fonds manquée ? Un produit qui n'a pas trop marché ?

Nous faisons tous des erreurs. Pourtant nous faisons comme si ce n'était pas le cas ! Etre honnête avec le candidat offre plusieurs avantages : vous vous démarquez des autres entreprises "parfaites sur papier". Vous retenez l'attention du candidat - comment pourrait-il vous oublier alors que vous lui aviez confié avoir raté vore dernier recrutement -

Le plus important : vous "ré-humanisez" la relation recruteur/candidat. Vous remettez de l'humain dans le processus de recrutement. D'ailleurs, vous pourriez présentez en quelques mots les étapes du recrutement dans votre offre d'emploi. Vos candidats apprécieront cette transparence de votre part. La fonction RH est vivement critiquée pour ce manque de transparence. Cassez ce RH bashing !

 

  • Ne négligez pas la forme de votre offre d'emploi !

Les offres d'emploi sont toutes les mêmes sur le point de vue de la forme. Comme la LM, elles peuvent devenir attractives en y ajoutant des photos : le produit phare de votre entreprise, votre Responsable RH, vos bureaux, votre quartier.... Et pourquoi pas une image un peu fun, un GIF qui fera sourire vos candidats ? Une de mes lectrices a suggéré l'idée de créer une infographie qui présenterait une journée de travail sur le poste X, Y ou Z. Vous pourriez intégrer à votre offre d'emploi une petite infographie plus parlantate pour les candidats !

Vous l'avez compris, c'est un vrai travail de fond - et de forme - qui vous attend sur ces offres d'emploi. L'enjeu actuel est de créer une véritable Marque Employeur qui attirera et développera une communauté de candidats/ambassadeurs. Une Marque Employeur qui remettra la relation humaine au centre de nos décisions. Un grand défi qui commence dès l'offre d'emploi. Rappelez-vous, l'offre d'emploi est la première vitrine de votre entreprise. Il faut la soigner !

Vous n'avez pas le temps, ni les ressources, ni le talent pour créer ces outils de Marque Employeur ? Vous ne savez pas comment faire ? Vous ne savez pas quel mot choisir ?

Vous recrutez souvent les mêmes profils ? Ou vous avez des difficultés à recruter des profils rares, hyper-spécialisés sur le marché du travail ?

Ne vous forcez pas... Confiez cette mission à quelqu'un de spécialisé en Communication, à quelqu'un qui connait bien l'organisation et les processus de recrutement. A quelqu'un qui pose les bonnes questions et trouve des solutions. A quelqu'un qui utilise les bons mots pour vous mettre en valeur.

Confiez cette mission à quelqu'un dont le Copywriting sera très prochainement son activité professionnelle. 

Cette personne se trouve juste devant vos yeux...

Pour en discuter, RDV sur Linkedin ou par mail : rhquivousveutdubien@gmail.com

(Mon mail personnel peut également recevoir vos messages ^^. Le voici : laloupe_roseline@hotmail.fr).

 

Signée Une RH qui vous veut du bien !

 

Vous avez aimé ? ^^ Vous aimerez sûrement : et si l'erreur en entreprise était une chance ?

Retrouvez tous mes articles sur mon blog : www.rhquivousveutdubien.com

Voir aussi